Recherchez sur le site






L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Brèves

Agenda mode d'emploi

Cliquer sur le mois pour obtenir les événements du mois.
Cliquer sur le jour pour obtenir les événements du jour.

Matinées du jeudi à la bibliothèque

Venez discuter autour d' un thème : "Pourquoi St Jean ?", "Un livre vous a plu…".
Plus de détails...

Annuaire d'entreprises de lutte contre la chenille processionnaire du pin

Annuaire publié à la demande de plusieurs saint-jeannais. Contacter les entreprises pour connaître les tarifs.
Annuaire
Flore - Faune

Prunes et Pruniers de St Jean

Grosses quetches violettes, à la peau très épaisse, les prunes de Saint-Jean étaient appelées les lilleverts.
Dans les années 20-30, St Jean-le-Thomas était même surnommé Saint-Jean-des-Prunes, à l’époque où les prunes faisaient la réputation du village...



Rôle économique & Histoire

lilleverts
lilleverts
Les pruniers de St Jean ont fait partie de la vie économique et de l’histoire du village …

Un vieux prunier de Saint-Jean est toujours visible dans le haut du jardin du 41, Général de Gaulle. Il avait été planté dans le jardin de Pierre Maillard, par Louis Maillard, son père. Agé de plus de 100 ans en 2006, il donne encore quelques lilleverts. Tout près du vieil arbre, des lilleverts plus jeunes et plus féconds donnent de savoureuses prunes.


Sauvegarde du patrimoine

lilleverts
lilleverts
Tommy Mac Gill, au village d’Obrey, raconte qu’il a hérité des deux pruniers de Raymond Tesnière, du chemin du Pavé.

Avant la guerre de 1940 et un peu après, Denise Massin se rappelle avoir cueilli avec ses cousines des lilleverts pour en faire des confitures, conservées dans des bocaux. Durant la guerre, elles les faisaient sécher dans un séchoir pour en faire des pruneaux. La cueillette se faisait dans les pruniers du jardin de la Poste dans les champs situés sous la villa « Les Cadettes ».

Les lilleverts étaient très appréciés des Britanniques chez qui les fermiers les exportaient, par l’intermédiaire de bateaux du port de Granville. Ce commerce leur permettait de payer leur fermage.

Faites revivre la prune Lilleverts en greffant

lilleverts
lilleverts
Une maladie a exterminé pratiquement tous les pruniers répandus dans le village et il était bien connu que le lillevert ne se greffait pas !!!!
Rien n’empêche d’essayer, il semble possible de prendre quelques greffons des lilleverts restants pour greffer des pruniers et commencer à réintroduire les lilleverts dans le village.

Pour greffer, adressez-vous à Tillard, à la ferme après le chemin qui mène chez Legentil, qui est un très bon greffeur, de même que Marie-Thérèse Touzé, de Dragey et Rémi Nouvel, de Saint-Jean-le-Thomas).

Toutefois, il vaut mieux faire confiance, comme c’était le cas, aux rejets qui poussent au pied des pruniers d’où peut espérer en disperser à nouveau dans le village. Il faut donc mobiliser les propriétaires de lilleverts !

Photos et texte de Louis Malle

Lu 8080 fois
Flore - Faune

Saint Jean le Thomas, "village d'art, mer et nature" étape idéale pour les randonnées en Baie du Mont Saint Michel dont le GR223, à proximité de sites remarquables et de multiples activités.
C'est un lieu de séjour agréable disposant d'un large choix d'hébergements, de restauration et de services.