Recherchez sur le site






L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Brèves

Restaurants et cafés de St Jean ouverts

L'île aux Arts
02 33 60 37 99.
Le Brulo't
02 33 60 23 38.
Le Saint Jeannais
06 83 35 49 09.
Le Jardin des Dunes le 05/04
02 33 68 28 20

Annuaire d'entreprises de lutte contre la chenille processionnaire du pin

Annuaire publié à la demande de plusieurs saint-jeannais. Contacter les entreprises pour connaître les tarifs.
Annuaire

La réunion sur "La sécurité des seniors" prévue le 18 mars est reportée.

Agenda mode d'emploi

Cliquer sur le mois pour obtenir les événements du mois.
Cliquer sur le jour pour obtenir les événements du jour.
Histoire

Le Petit Train de la Côte (1908 – 1935)

La compagnie des Chemins de fer de la Manche crée son réseau mis en service entre le 16 avril 1907 et le 23 décembre 1911.



La ligne qui passe par Saint-Jean-le-Thomas relie Sourdeval à Granville en passant par Avranches.
En 2008 une randonnée de Saint Jean le Thomas à Saint Pair a été organisée dans la joie et la bonne humeur pour fêter le centenaire du "Petit Train"

En 1913, la gare de Saint-Jean-le-Thomas a été confiée à Madame Legoubey en qualité de surveillante de gare. Ce n’est pas son mari (pourtant souvent reproduit sur les cartes postales), mais bien son épouse qui était embauchée pour garder ce qui était considéré comme une grande gare. Après la fermeture de la gare de Saint-Jean en 1935, Madame Legoubey exerce son métier comme surveillante de la gare routière de la Satos (Société Auxiliaire des Transports Automobiles de l’Ouest et du Sud), établie près du jardin Bergevin, démolie au plus grand regret des habitants.

La petite fille de Madame Legoubey se souvient des vacances dans la gare et des marches vers le lavoir du Val, tout proche.

Des saint-jeannais se rappellent de voyages dans un cadre champêtre dont les randonneurs ou simples promeneurs du dimanche apprécient encore le charme. D’autres évoquent les prunes lilleverts, pommes ou autres fruits et légumes transportés sur la ligne.

D’autres se souviennent des côtes que le train avait bien de la peine à franchir ou bien de la lenteur du tortillard qui permettait aux hommes de descendre pour faire leurs besoins puis cueillir des jonquilles à offrir à leur épouse et remonter sans se presser dans le convoi.

Dans les pentes comme celle de la vallée des peintres, les voyageurs étaient conviés à descendre pour soulager la locomotive et à pousser l’ensemble vers les hauteurs. Les familiers des caprices du ParisGranville actuel préfèreront sourire de la lenteur, des retards ou des pannes du tortillard, évoqués dans le livret édité.


Le Petit Train de la Côte (1908 – 1935)


Lu 12742 fois
Histoire

Commentaires articles

1.Posté par LEMAITRE le 12/08/2015 16:41
Bonjour,
Pouvez-vous m'indiquer si une Madame Clémentine ANGOT a été Surveillante de Gare à Saint Jean Le Thomas en 1910, sa fille Denise serait née dans cette gare apparemment (elles y auraient vécu avec François ANGOT son mari) de nombreuses années, je ne trouve aucune indication à ce sujet. Par contre, Madame LEGOUBEY y est nommée.
Merci par avance

Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez faire un commentaire sur notre site, il sera publié directement. Par avance merci de respecter les règles de politesse et la net-étiquette. La direction éditoriale se réserve le droit de retirer tout commentaire ne respectant pas les règles évoquées précédemment.

Saint Jean le Thomas, "village d'art, mer et nature" étape idéale pour les randonnées en Baie du Mont Saint Michel dont le GR223, à proximité de sites remarquables et de multiples activités.
C'est un lieu de séjour agréable disposant d'un large choix d'hébergements, de restauration et de services.