Recherchez sur le site






L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Brèves

Compte rendu du Conseil municipal du 13 novembre

Plus de détails...:https://www.saintjeanlethomas.com/docs/CRconseilmunicipal/CR%20CM%20du%2013%2011%202019.pdf

Associations

Les Sauveteurs en Mer de la station " Les Frégates-Baie du Mont Saint Michel"

La station de sauvetage « Les Frégates-Baie du Mont-Saint-Michel » est l'une des 20 stations de sauvetage en mer (SNSM) de la Manche.
Elle dispose de deux postes de secours : la station Bernard Chalmel à Saint-Jean-le-Thomas et la station Paul Plouhinec à Champeaux.



Les premières mentions indiquant la présence d'une station à Saint-Jean-le-Thomas datent de 1935

1935 : baptème d'un canot de la station.
1935 : baptème d'un canot de la station.
En 1935 : l’Amiral Guépratte a baptisé l’un des premiers canots de la station.
En 1960 : la station connait un regain d’activités à l’initiative de Eugène Martin qui sera Maire de St Jean Le Thomas de 1963 à 1972.
En 1985 : J.-M. Millet est nommé par l'amiral Amman, président de la station de Champeaux nouvellement créée.
Le 1er avril 1990 : la station de Saint-Jean-le-Thomas ouvre en tant que station permanente.
En 1993 : Almire Royer prend la présidence de la station et lui donne pour nom Les Frégates . Le sauvetage en baie du Mont-Saint-Michel est réorganisé, la station de Champeaux est supprimée. La station de Saint-Jean-le-Thomas englobe désormais les communes de Dragey-Ronthon, Champeaux et Saint-Jean-le-Thomas.
En 1996 : construction de l'abri au Sol roc à Champeaux (devenu poste de secours rattaché à St Jean Le Thomas).
En 2001 : la station de Saint-Jean-le-Thomas s'appelle officiellement station SNSM les Frégates.
En 2018 : Hervé Dano succède à plusieurs présidents qui ont œuvré pour le développement de la station(Almire Royer, Gérard Mongin, Abel Letrouït, Gilles Beunaiche).
Le 15 mars 2018 : après plusieurs années de recherches de financement, le SNS 664 : "Mascaret" rejoint la station. Il est béni par Mgr Laurent Le Boulc'h, évêque de Coutances et Avranches en présence de nombreuses personnalités, le 9 juin 2018.

Des sauveteurs bénévoles qualifiés et équipés qui sauvent des vies humaines

De nombreuses imprudences sont malheureusement toujours à déplorer dans la baie du Mont Saint Michel et nécessitent l’intervention des secours en mer.
Une des spécificités des Frégates est aussi due à son environnement immédiat. Au « Sol Roc », à Champeaux, les sauveteurs assurent la surveillance des pêcheurs à pied à la remontée des flots lors des grands coefficients de marées.
Cette présence et la multiplication des opérations de prévention permettent d’éviter de nombreux drames.
La station fonctionne grâce à une vingtaine de bénévoles.

Le matériel d’intervention est composé d'une embarcations le SNS 664 et d’un trafic Renault.

Le SNS 664 : "Mascaret"
Il s'agit du premier canot amphibie de la SNSM qui permet tout aussi bien de rouler sur le sable grâce à ses trois roues motrices que de naviguer à 35 nœuds. Construit en Nouvelle-Zélande, il a coûté 130 000 €, financés par la région Normandie (30 000 €), le Conseil départemental de la Manche (30 000 €) la SNSM (40 000 €) et la station (30 000€, incluant un financement participatif de 14 000 €).
Depuis sa mise en service effective le 15 juillet 2018, le "Mascaret" a permis de mettre en sécurité plusieurs dizaines de personnes dont certaines dans une situation de grand péril.

Des sauveteurs qui ont besoin de vos dons




En 2018, les sauveteurs en mer ont pris en charge 35 399 personnes, 10 538 secourues, 23 384 soignées, 1477 enfants ont été égarés et retrouvés au travers de 8891 interventions.

Avec des secours gratuits, une flotte de sauvetage à entretenir et la formation des Sauveteurs à assurer, la SNSM a plus que jamais besoin de votre soutien financier et de la mobilisation de tous.

site internet : www.snsmlesfregates.fr

Texte : Danielle Blondel

Lu 490 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez faire un commentaire sur notre site, il sera publié directement. Par avance merci de respecter les règles de politesse et la net-étiquette. La direction éditoriale se réserve le droit de retirer tout commentaire ne respectant pas les règles évoquées précédemment.

Saint Jean le Thomas, "village d'art, mer et nature" étape idéale pour les randonnées en Baie du Mont Saint Michel dont le GR223, à proximité de sites remarquables et de multiples activités.
C'est un lieu de séjour agréable disposant d'un large choix d'hébergements, de restauration et de services.