Hôtes célèbres

Les chevaux

Des chevaux gagnants
Les chaînes de télévisions et journaux hippiques du monde entier parlent de Saint Jean-Le-Thomas et de la baie du Mont-Saint-Michel !!!
Idéal du Gazeau, ses propriétaires, son entraîneur, son lad et son box du haras des Dunes avaient fait connaître St Jean-Le-Thomas sur tous les continents.
Avec Germinis, le cheval gagnant du prix du Cadran, le jour du prix de l’Arc de Triomphe, St Jean-Le-Thomas et la baie du Mont Saint Michel reviennent à la Une des médias du monde hippique.



La relève d'Idéal du Gazeau

Les chevaux
LES CHEVAUX A SAINT JEAN

Les chaînes de télévisions et journaux hippiques du monde entier parlent de Saint Jean-Le-Thomas et de la baie du Mont-Saint-Michel !!!

Idéal du Gazeau, ses propriétaires, son entraîneur, son lad et son box du haras des Dunes avaient fait connaître St Jean-Le-Thomas sur tous les continents.

Avec Germinis, le cheval gagnant du prix du Cadran, le jour du prix de l’Arc de Triomphe, St Jean-Le-Thomas et la baie du Mont Saint Michel reviennent à la Une des médias du monde hippique.

Germinis, photographié au domaine de Brion, avec son lad, a gagné à Longchamp, le 7 octobre 2001, le prix du Cadran, course prestigieuse de classe 1, la plus longue de France.
Le palmarès de ce galopeur a déjà de la consistance avec 1,74 million de gains. Entre autres victoires, le Grand prix de Toulouse, le 10 décembre 2000 et le Grand Prix de Cagnes sur Mer en février.
Les propriétaires de Germinis ont confié leur cheval à Patrick Chevillard pour des soins de thalassothérapie. Il est resté.

Patrick Chevillard, entraîneur du cheval champion, est arrivé au village de St Jean depuis onze ans. Il y habite avec sa femme et ses deux garçons. Il loue 15 box au haras de Dunes et 29 au haras de Brion. C’est donc une entreprise qu’il conduit avec huit employés jockeys d’entraînement, pour les 44 chevaux que lui confient des propriétaires parisiens, suisses ou laotiens.


Le centre d’entraînement de Patrick Chevillard compte à son actif d’autres succès que ceux de Germinis. Polsky dancer a gagné le tiercé, un quinté-plus, en mars. Dressbaby, dont Patrick Chevillard est propriétaire, a gagné le Prix de Saint Sébastien à Nantes. Kartoon Dalleaume, 5 fois gagnant, 2ème au Grand Prix de St Cloud, accidenté ce jour-là. Corraya, cheval d’obstacles, a gagné Auteuil. Les autres chevaux courent en province.

L’entraîneur saint-jeannais a traversé des périodes moins fastes que celle qu’il connaît aujourd’hui. Il ne les a pas oubliées, ce qui lui donne sagesse et modestie. Par contre, les succès remportés ces derniers temps lui permettent de concrétiser des projets de construire son haras, du côté des chemins des Perrières. Ceux qui souhaitent valoriser l’activité du cheval entre Dragey et St Jean-Le-Thomas auront tout intérêt à entendre le cavalier qui connaît par cœur la plage et les chemins creux, les pistes et les aménagements souhaitables. Vous le croisez ou le doublez, dans les rues du village, chemin montois, ancienne voie de chemin de fer ou domaine de Brion.

La mémoire d’Idéal du Gazeau est loin d’être effacée et déjà d’autres chevaux se font un nom, pour la plus grande satisfaction des saint-jeannais, côté terre et côté mer.

Des promenades équestres à St Jean

Monsieur Collard propose des promenades Tel : 02.33.48.84.19
Pour en savoir plus, cliquer ici
pour en voyer un mail, cliquer ici

Les chevaux de la baie

Les robes brunes et fauves habitent les vertes prairies des coteaux de Dragey. Leurs sabots claquent sur le bitume, s’étouffent sur les chemins de terre du domaine de Brion et réveillent enfin le chemin montois. Conquérants des dunes labourées par leurs sabots, ils préparent de prochaines compétitions sur la plage éclaboussée de la présence du Mont. La beauté du lieu les inspirent, tous ces galopeurs et trotteurs, héritiers d’une noblesse qui n’a rien à envier aux blasons du manoir. Ils regardent à peine les chevaux de Tombelaine dont parle le poète, vagues puissantes, crinières argentées au vent rageur qui les pousse vers la plage.

Seuls les rêves de l’enfant confondent les chevaux de la baie. De terre ou de mer, ils le portent dans la griserie du galop, au point de s’identifier non plus avec les cavaliers mais avec la
monture et la mer.
Louis Malle



Texte de Louis Malle

Lu 22816 fois

Copyright : Office de tourisme Saint Jean le Thomas 13, rue Pierre le Jaudet 50530 Saint Jean le Thomas 02 33 70 90 71 Crédit photos:S.thulliez